• Garantie meilleurs prix
  • Réservations jusqu'à 6 mois à l'avance
  • Confirmation immédiate

Réservez en ligne ou par téléphone

05 24 33 02 64

La contre visite du contrôle technique : Comment ça marche ?

Vous devez passer une contre visite suite au contrôle technique ? Pour quels motifs ? De combien de temps disposez vous ? CTEASY.COM vous aide à comprendre.

Pour quels motifs passer une contre-visite ?

Lors du contrôle technique, 3 types de défaillances peuvent être détectées : défaillance mineure, défaillance majeure, défaillance critique. Les deux dernières entraineront une contre-visite. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre guide sur les 132 points de contrôle.

En 2017, sur les 20 millions de contrôles techniques effectués en France, 3,8 millions ont débouché sur une contre-visite, soit environ 18,5,% contre 17,5% en 2016*.

Le saviez-vous? Les deux motifs principaux de contre visite sont l'usure des pneus (5,74% des cas), et un réglage trop haut des feux de croisement (3,68% des cas).

Le(s) motif(s) de votre contre-visite sont inscrits sur le procès-verbal défavorable.

Quand passer la contre-visite ?

Une fois que le contrôleur inscrit votre véhicule en contre-visite, vous disposez de 2 mois pour réaliser les réparations et ensuite vous présenter à la contre-visite. Cette date limite est indiquée sur le timbre S collé sur votre carte grise.

Pour rappel : les réparations ne peuvent en aucun cas être réalisées par le centre de contrôle technique. Vous devez les faire réaliser dans le garage de votre choix.

Lorsque vous passez la contre-visite, le contrôleur examine la fonction concernée. Si les réparations sont faites, il posera un timbre À sur votre carte grise, signifiant que le contrôle technique est valide pour les deux prochaines années.

En revanche, si lors de la contre-visite le problème n'est pas réglé, le contrôleur posera un nouveau timbre S,  sans que la date d'échéance de 2 mois pour faire les réparations, ne soit prolongée.

Conseil : Il n'y a pas de limite au nombre de contre visites successives. Il est toutefois plus rentable d'effectuer les réparations (ou envoyer son véhicule à la casse si le montant des réparations s'avère supérieur à la valeur de la voiture) que de repasser plusieurs fois la contre-visite. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre guide sur le tarif d'une contre-visite.

 * L'étude menée par l'UTAC sur l'année 2017 montre qu'il y a eu 20 442 874 contrôles techniques et 3 867 662 contre-visites, soit 18,56%.

cteasy 1.0.0-SNAPSHOT (12/04/2019 13:43) PRODUCTION