CTEASY Qui sommes nous?

L'histoire de CTEASY

Tout a commencé en 2011, lorsque Arnaud Lorente, pilote de ligne, s’est inspiré de sa première expérience chez VIRGIN au côté du célèbre Richard Branson pour imaginer le concept CTEASY.

L’idée : Appliquer le modele lowcost à un acte réglementé par l’Etat et obligatoire mais dont les prix sont libres.

 Un constat:

Chaque année en France, près de 19 millions de véhicules sont soumis au contrôle technique obligatoire.

Ce rendez-vous coûte en moyenne 67,27€: un prix que près de 7 automobilistes sur 10 (65%) estiment trop élevé d’après une récente enquête CTeasy / CSA.

Près de 9 français sur 10 possèdent une voiture et 60% d’entre eux jugent le contrôle technique contraignant même s’ils sont convaincus de son rôle préventif.

CTEASY s’impose alors dans un milieu où la concurrence est insuffisante en terme de prix compétitifs pour répondre aux attentes des automobilistes.

 Le bon timing:

4 années de phase test ont permis de passer de l‘expérience pilote sur un nombre réduit de centres au lancement du concept à l‘échelle nationale.

Dès janvier 2016, CTEASY lance son nouveau site et devient la plateforme référente en ligne qui met en relation des automobilistes désirant passer un contrôle technique à prix discount, avec des centres agréés par l’Etat.

 Un modèle économique gagnant/gagnant:

CTEASY négocie les meilleurs tarifs du marché pour un contrôle technique 100% conforme quelque soit son prix.

Le principe est simple : Les tarifs préférentiels sont obtenus sur la base des créneaux invendus des centres de contrôle technique.

C’est une opportunité les centres de garantir un meilleur taux de remplissage à l'année en échange de tarifs exceptionnels.

Les centres mettent à disposition un nombre de coupons définis par remise allant de -50% à -30%.Les meilleurs tarifs sont proposés en priorité jusqu’à épuisement total des créneaux avec en prime, des contrôles à 1 euro tous les 1er de chaque mois.

 

Alors convaincu de foncer sur le site ?

 

 

 

 

 

 

 

 

[1] Enquête menée les 15 et 16 décembre 2015 auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1005 individus âgés de 18 ans et plus